Bannière publication RSE & Diversité

L’inclusion des « Roms » dans l’UE : bilan d’un activisme communautaire mitigé

Notes d'analyse
Août 2019
Version PDF

Le thème de l’inclusion sociale des Roms est étudié de façon dynamique depuis des décennies et pourtant les communautés roms sont toujours fortement marginalisées dans la plupart des pays européens. Les récentes actualités de 2019 sont loin d’être l’illustration d’un recul de l’anti-tsiganisme et des discriminations. Au contraire, elles mettent en exergue ce sentiment que rien ne change et que les violences sont banalisées, voire légitimées par les pouvoirs publics. POUR LA SOLIDARITÉ-PLS se penche sur la nécessité de repenser les stratégies d’inclusion des communautés roms dans l’UE. Cette première note s’intéresse au contexte supranational d’inclusion, ses dérives et le bilan de l’action communautaire dans ce domaine.

En 2011, la Commission européenne innovait en matière d’inclusion par l’élaboration d’un « cadre de l’Union européenne pour les stratégies nationales d’intégration des Roms ». Visant la minorité européenne la plus importante de l’Union européenne mais également la plus marginalisée, ce projet était ambitieux. Pourtant, huit ans après, force est de reconnaître que la situation globale est loin de s’être améliorée.

Alors que cette stratégie 2020 arrive à son terme, cette Note d’analyse met en lumière les leçons qui peuvent être tirées de l’activisme communautaire en matière d’inclusion afin d’accompagner l’élaboration de mesures concrètes, tangibles et adéquates pour assurer aux Roms d’Europe un accès total à leurs droits fondamentaux.

Contact: 

Françoise Kemajou

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

Je m'inscris Non merci